La phobie sociale : qu’est-ce que c’est ?

Qu'est-ce que la phobie sociale

Avez-vous déjà entendu parler de la phobie sociale ? Voulez-vous savoir ce qu’elle est vraiment et quelles en sont les causes ? Vous avez de la chance, car c’est ce dont nous allons parler dans cet article.

De nombreuses personnes souffrent d’anxiété sociale. Sa caractéristique n’est autre qu’une anxiété irrationnelle provoquée par les interactions sociales.

Ainsi, pour vous aider à mieux comprendre ce sujet, nous allons vous donner la définition, les symptômes, les causes et les traitements de cette affection.

Qu’est-ce que la phobie sociale exactement ? 

Il s’agit d’une peur intense qui apparaît avant, pendant et même après une situation impliquant une interaction avec d’autres personnes. Ses symptômes sont très désagréables et affectent considérablement la confiance en soi et le quotidien de la personne qui en souffre.  

Cette phobie se caractérise par une peur intense d’être jugé ou observé par les autres. Elle affecte de nombreux moments de la vie quotidienne tels que l’interaction au travail ou à l’école, la réalisation de démarches administratives, la participation à des entretiens d’embauche et, en général, toute situation impliquant un contact direct avec une autre personne. 

En psychopathologie, les phobies sont classées parmi les troubles anxieux, car ce qui les définit est le niveau de peur disproportionné d’une situation spécifique. Il convient de noter que le trouble phobique est l’un des troubles les plus courants dans plusieurs pays, en Espagne par exemple, selon le rapport “Salud mental en datos” du ministère de la santé espagnol.

Comment identifier les symptômes du trouble d’anxiété sociale ? 

symptômes de la peur des relations

La timidité ou la maladresse ne sont pas nécessairement des symptômes de la peur des relations. Cependant, certains comportements peuvent indiquer que vous souffrez de ce problème. Nous allons en énumérer quelques-unes, auxquelles vous pouvez vous identifier :

  • Peur irrationnelle de situations dans lesquelles vous pourriez être jugé.
  • La peur d’être humilié.
  • Incapacité à tenir une conversation. 
  • Besoin de se cacher si vous avez cessé de faire certaines activités 

Ce sont les symptômes émotionnels de la trouble affectif saisonnier (TAS), mais il ne faut pas oublier les symptômes physiques qui les accompagnent généralement :

  • Rougissement (parfois exagéré).
  • Tremblement.
  • Transpiration
  • Gêne ou nausée à l’estomac
  • Sensations inconfortables

Avez-vous ressenti un ou plusieurs de ces symptômes lorsque vous devezinteragir avec d’autres personnes ? Si la réponse est oui, vous devez consulter un spécialiste, car le problème va probablement au-delà d’une nature introvertie.

Quelles sont les causes du TAS ? 

Il n’existe pas de consensus unanime sur les raisons de cette phobie et les recherches sont toujours en cours. Une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux est à l’origine de ce problème. On sait qu’elle commence à un certain moment de la vie et qu’elle nécessite un traitement, sinon elle s’aggrave.  

Certains événements de notre vie qui ont été particulièrement traumatisants et humiliants peuvent être un facteur déclenchant pour le développement de cette affection. D’autre part, certains modèles culturels, des facteurs psychologiques ou l’abus de substances psychoactives contribuent également à l’apparition et à la persistance de la dépression saisonnière.

Au cours des nombreuses recherches qui ont été menées sur cette affection, il a également été prouvé que l’existence d’un parent anxieux peut être associée à la phobie relationnelle, en raison d’un effet d’imitation. Des modèles d’éducation trop rigides sont un élément commun aux personnes souffrant de ce problème.

Comment traiter l’anxiété sociale ?

traitement de ces phobies sociales

Une fois le diagnostic posé, une méthode doit être appliquée pour que vous puissiez reprendre une vie normale. Cela sera déterminé par la mesure dans laquelle le trouble affecte votre vie quotidienne. Selon le cas, une psychothérapie seule ou en combinaison avec des médicaments est recommandée.  

Traitements de psychothérapie

La thérapie psychologique améliore souvent les symptômes en aidant à identifier et à modifier les pensées négatives à propos de soi-même. Il vous aidera également à développer des compétences qui vous permettront de gagner en confiance lorsque vous serez exposé socialement.  

Dans ces cas, la thérapie « cognitivo-comportementale » est généralement la plus efficace, qu’elle soit menée individuellement ou en groupe. Il fonctionne progressivement jusqu’à ce que vous soyez capable de faire face à ce qui vous déstabilise le plus. De cette façon, vous augmenterez votre capacité à faire face sans crainte à des situations difficiles ou inattendues. S’exercer à s’exposer à des occasions où vous devez communiquer avec des personnes vous sera très utile comme défi.

Psychothérapie associée à des médicaments

Pour le traitement de ces phobies sociales, il existe plusieurs types de médicaments. En général, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont le premier médicament à être utilisé lorsque cette symptomatologie est présente.

Afin de réduire les effets secondaires, votre médecin peut commencer par prescrire une faible dose et l’augmenter progressivement jusqu’à la dose complète nécessaire. Il faut savoir que ce type de traitement demande du temps et de la patience, mais il finit par payer. 

Conclusion sur la phobie sociale

Le trouble de l’anxiété sociale est, sans aucun doute, un problème qui peut conduire à l’isolement et à une détérioration de votre qualité de vie et de vos relations interpersonnelles. C’est pourquoi il est si important de commencer le traitement le plus tôt possible.  

Si vous vivez cette situation, vous avez déjà constaté qu’elle a une solution. Les procédures qui sont appliquées pour la surmonter sont efficaces.  

N’hésitez pas à demander de l’aide et constatez que la phobie sociale est quelque chose que vous pouvez surmonter si vous suivez les conseils d’un professionnel.